Demandez si ça roule!

Les médicaments peuvent réduire votre capacité de conduire.

Les médicaments peuvent réduire votre capacité de conduire.

Informez-vous quant aux effets secondaires des médicaments avant de prendre la route.

En conduisant sous l’influence de médicaments, vous vous mettez vous-même et les autres en danger.

Chaque année, en Suisse, près de 150 personnes sont gravement blessées ou décèdent dans des accidents de la route dus à la consommation de médicaments ou de drogues. Les conséquences personnelles et juridiques sont graves. C’est pourquoi tous les usagers de la route ont l’obligation légale d’être en possession des capacités physiques et psychiques qu’exige la conduite.

Ne prenez pas de risques inutiles.

Même les médicaments sans ordonnance ou considérés comme inoffensifs tels que les sirops contre la toux ou les collyres peuvent avoir une influence sur votre capacité de conduire. Il est particulièrement risqué de combiner plusieurs médicaments ou de consommer simultanément de l’alcool ou d’autres substances psychoactives.

Informez-vous correctement.

Les effets secondaires et les interactions médicamenteuses sont complexes et peuvent durer plus longtemps qu’on ne le pense. Ne vous fiez pas aux informations provenant d’Internet. Adressez-vous à votre spécialiste (médecin, pharmacien ou droguiste) et lisez la notice d’emballage avant de prendre le volant.